COMMUNAUTE DE COMMUNES
DU PAYS SAINT SERNINOIS


COMBRET
Retour à la page de présentation
 

Il se situe à mi-chemin entre Belmont et St Sernin,
à la limite du Rougier de Camares
et des schistes des monts de Lacaune.


Combret compte 296 habitants
pour une superficie de 49,85 km².
Le village comprend 45 personnes,
la population triple pendant l'été.
 
 

Un peu d'histoire...



 
 
Il n'existe que peu de bourgs dans le canton de St Sernin comparables à Combret par l'importance historique de la place et la puissante autorité de ses anciens seigneurs.

Combret s'élève sur la crête et le versant méridional d'un promontoire dont la rivière du Rance baigne le pied au midi, au couchant et au nord.


 

 
 





 
 


 


 

 

Il n'existe que peu de bourgs dans le canton de St Sernin comparables à Combret par l'importance historique de la place et la puissante autorité de ses anciens seigneurs.

Combret s'élève sur la crête et le versant méridional d'un promontoire dont la rivière du Rance baigne le pied au midi, au couchant et au nord.

Au cours du temps, le village s'est déplacé et on admet généralement qu'il y eut trois phases principales : dans l'antiquité, les premières maisons se situaient vers le fond du promontoir c'est à dire à l'extrémité ouest, puis au moyen-âge le bourg occupait l'emplacement du quartier actuel du Serre, enfin dans les temps modernes le village s'est installé dans la position qu'il occupe aujourd'hui.

Si l'on considère la situation topographique du bourg de Combret, il apparaît que cet endroit était particulièrement apte à être fortifié pour sa défense. Les seigneurs dominants successifs firent entreprendre les travaux nécessaires pour garantir la sécurité du lieu et des remparts de 4m de hauteur se dressaient là où les défenses naturelles étaient insuffisantes. Mais les fortifications évoluèrent et se modifièrent tandis que le centre de gravité du village se déplaçait . En particulier, trois châteaux forts construits successivement en trois endroits : le premiers à le Puech vers le XI ou XIIème siècle et le troisième sur le rocher du centre du village vers le XIVème siècle. Dans ces conditions, il est difficile aujourd'hui de dessiner l'empacement des remparts sur un plan récent de Combret. On reconnaît quelques bribes : un vieux mur sous le château au sud-est, la tour d'angle et les façades du côté du Serre, le mur qui longe le cimetière au nord de l'église, ...
Il y avait aussi des portails et des portes qui aidaient sans doute à la défense de la ville ; un seul subsiste encore, c'est le portail du Terral, d'autres ont laissé des traces comme le portail du Barri.

Cinq familles distincte ont occupé la baronnie de Combret (les Combret, les Roquefeuil, les Arpajon, les Larochefoucaud et les Serres de Saint Romans). Ces seigneurs dominants étaient assistés par des chevaliers barriani c'est à dire des nobles habitant Combret mais hors du château et comme leur nom l'indique dans le faubour ou barri. Aux barriani succédèrent les chevaliers et à ceux-ci les chapeaux noirs, terme désignait les nobles et les bourgeois fortunés. Ces riches notables, qui occupaient une haute position sociale, ont laissé de fort belles maisons.

A partir du XIIème siècle les rois de France, voulant enlever aux seigneurs une partie de cette autorité dont ils abusaient fréquemment, favorisent l'affranchissement des communes et l'organisation des municipalités. Combret put ainsi jouir très tôt de la mise en place d'une Communauté et, en 1425, ses habitants furent administrés par 4 consuls et un conseil politique. Les consuls avaient autorité en matière de police, de contrôle des poids et mesures de commerce, de bans des vendanges, de garde et de guet.
Au moyen -âge, et jusqu'au XVIIIème siècle, Combret possédait un hôpital situé dans l'enceinte du château fort du Puech et, vers l'époque des croisades, un Maladerie qui hébergeait les lépreux hors des murs de la ville. Comme bien d'autres places fortes du Rouergue le bourg fortifié de Combret eut à soutenir les attaques de multiples ennemis. Parfois les assaillants étaient repoussés parfois ils se rendaient maîtres de la ville.
Ces événements parfois tragiques eurent lieu soit dans le cadre des attaques perpétrées par les pillards regroupés dans les Grandes Compagnies (les routiers), soit enfin dans le cadre des guerres de religions (après la St Barthelemy du 23 août 1572) Combret passant alternativement des mains des ligueurs catholiques à celles des calvinistes.

Cette histoire mouvementée et tumultueuse s'est peu à peu calmée. Aujourd'hui Combret est un village tranquille où la vie s'écoule sereinement. Mais l'importance du patrimoine accumulé au cours  des siècles est restée dans la mémoire collective et des efforts sont faits pour mettre en valeur ce riche passé.

Beaucoup de vestiges subsitent et en suivant le circuit de visite on peut voir les restes des tours, châteaux et remparts, l'église romane, la halle de justice, plusieurs maisons seigneuriales dont beaucoup portent des inscriptions en latin, en espagnol, en italien ou en français. D'après André SENTOU, Combret est le village de l'Aveyron qui possède le plus d'inscriptions et, écrit-il malgré leurs imperfections grammaticales celles-ci témoignent de l'intérêt que portaient les français à l'époque de Henri IV ou de Louis XIII aux ouvrages écrits au-delà des pyrénées et des Alpes et aussi du goût éclairé qui régnait alors dans un humble village du Rouergue.

Sentiers de randonnées et promenades autour du village permettent de découvrir le site ainsi qu'une flore et une faune sauvage et variée.

La boucle Combret

Durée moyenne de cinq heures, 16 km
Départ : Entrée de Combret en venant de Belmont, après le pont à droite derrière le premier bâtiment.
Eglise de Saint Léonce, Terraignes, Notre Dame d'Orient, hameau du Ran, Combret.
A visiter : Le village, L'église Saint Jean Baptiste mi-romaine, mi-gothique.
Arrivée : Village de Combret et retour au point d'arrivée statues menhirs.

Vie économique

L'activité est essentiellement agricole : élevage bovins, porcins, ovins (production laitière pour la fabrication du fromage Roquefort).

Entreprises

                        J.M RICARD                 Maçon
                        C. RAYMOND              Platrier
                        Poterie de lucante
                        Etablissement Malige (fabrication de pinceaux)
                        GAEC de Montla Ginisty frères (fromage de brebis)
                  Bar Auberge de la Tour

Hébergement

Lors de séjour à Combret vous pouvez loger :
                        - au micro gite communal
                        - aux chambres d'hôtes de BETIRAC

Pages infos

Ouverture de la mairie :
Le mardi de 17H à 19H
Le vendredi de 10H à 12H

Fête du village le dernier week end du mois de juin.

A voir...

Balaguier
La Serre
Laval Roquecezière
Montfranc
Pousthomy
St Sernin Sur Rance

Retour à la page de présentation